Un joueur de NBA attaque en justice des policiers new-yorkais

Sefolosha

Le joueur de NBA Thabo Sefolosha qui joue pour Atlanta Hawks a déclaré dans le magazine GQ qu’il souhaitait que les policiers new-yorkais soient sanctionnés après une arrestation trop brutale en avril dernier le concernant.

Un énième dérapage de la police de New York

Thabo Sefolosha réclame des dédommagements. Le 8 avril dernier, le joueur de 31 ans, qui sortait d’une boite de nuit dans le quartier de Chelsea à Manhattan, a été victime d’une violence policière injustifiée. Alors qu’un autre joueur professionnel, Chris Copeland, venait d’être poignardé à la sortie de la même discothèque quelques minutes plus tôt. La police new-yorkaise a reproché au joueur de l’équipe NBA des Atlanta Hawks d’avoir refusé d’obéir aux injonctions des autorités qui cherchaient à évacuer la scène de crime.

Interpellé pour trouble de l’ordre public et rébellion, l’arrière suisse d’origine sud-africaine a été blessé par les policiers durant l’arrestation. Il a été victime d’une fracture du péroné avec lésion ligamentaire ce qui a nécessité une intervention chirurgicale et plusieurs mois d’immobilisation. Résultat, il a été privé de play-offs avec sa franchise la saison dernière. Le 9 octobre dernier, Thabo Sefolosha a été acquitté après trois jours de procès devant un tribunal de New York. 

Un incident qui a laissé des traces

Agressé par ces policiers new-yorkais, Thabo Sefolosha espère qu’ils seront sanctionnés. Après lui lors de l’US Open 2015, un ancien joueur de tennis a victime de la maladresse de la police New-Yorkaise en septembre dernier. «Je pense qu’il devrait y avoir des sanctions contre les policiers qui m’ont blessé et m’ont empêché de disputer les play-offs. Je suis encore en phase de reconstruction et six mois après, je ne suis toujours pas moi-même», a-t-il déclaré dans cet entretien dont un extrait a été publié jeudi dernier sur le site internet de GQ alors qu’Atlanta affronte les Knicks dans la soirée à New York avec un succès des Hawks (101-112).

Puis il poursuit : «A mes yeux, les policiers sont soumis aux mêmes lois que nous. Est-ce que j’ai fait quelque chose d’illégal en demandant à un policier de s’adresser à moi plus correctement ? Que ferai-je la prochaine fois que cela se passera ? Je me dirai « Je ne veux plus être confronté à cela » et je partirai le plus vite possible. C’était un acte de brutalité policière et cela peut arriver à n’importe qui, je suis maintenant plus conscient de ce qui se passe. Je ne suis pas complètement sans illusions, mais je suis revenu brutalement sur terre (…) Si la police vous fait cela, vers qui voulez-vous vous tourner ? »

 

A propos de l'auteur :

Je suis un journaliste passionné de sport (Football, NBA, Tennis). A travers ma plume, je traite l’actualité dans ce domaine que j'apprécie tant.

a écrit 284 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI