Deux sportifs se sont adressés à Robert Ménard et Nadine Morano

Bakary Meité

Ces deux politiciens français ont tenu des propos très maladroites sur les migrants et sur la race ces derniers semaines et deux sportifs ont répondu à ces personnalités par des lettres ouvertes.

La réponse de Bakary Meïté à Robert Ménard 

Le joueur de rugby qui évolue en pro D2 à Béziers s’est insurgé contre le maire contre le maire de la ville, Robert Ménard, et son discours sur les migrants. Le rugbyman d’origine ivoirienne et musulman a publié un texte sur son profil Facebook rendant hommage à sa mère, migrante elle-même en réponse au journal de la ville qui titrait « ils arrivent ». L’homme de 32 ans revendique ainsi son droit de conscience politique à travers son texte. Voici des extraits ci-dessous.

 « En ce jour, comment ne pas profiter de l’occasion pour rendre hommage à la migrante. La migrante qui est accessoirement ma maman. Cette même migrante qui, arrivée en 1978 sur le sol français, a tout fait pour élever ses enfants dans la droiture et la religion. Une religion qui n’était clairement pas majoritaire mais qu’elle n’abandonna jamais malgré les difficultés Et elles ont été nombreuses ces difficultés. Notamment le veuvage dans lequel elle continua de nous élever mes 4 frères et sœurs et moi (…) sans jamais se plaindre à qui que ce soit ».

 

« La migrante a bénéficié d’aides bien entendu. La CAF, le RSA… D’aucuns diront sans doute est-ce là ce qui l’a motivée à quitter son pays natal… Venir vivre au crochet des travailleurs français et profiter du système. Car selon le maire d’une ville dans laquelle je réside présentement, les migrants n’ont d’autres desseins que de venir écluser les aides allouées par l’Etat français. Et bien non monsieur. La migrante a travaillé. Plus que de raison parfois. Au péril de sa santé pour nourrir ses enfants. Pour continuer à les habiller dignement pour éviter que la couleur de leur épiderme qui représentait déjà une barrière ne vienne être alourdie par autre chose ». (…)

 

« Quelle plus belle preuve d’intégration que d’élever ses enfants à devenir de bons citoyens? Mais ne vous méprenez pas. La migrante n’a pas essayé de nous franciser. Il n’y avait pas de gratin dauphinois ni de bœuf bourguignon à table. Plutôt du kabato du riz du riz et encore du riz… Non elle nous a élevé selon ses valeurs. Quelle merveilleux paradoxe ».

Pedurand comme Meïté envers Morano 

Le jeune nageur toulousain, Ganesh Pedurand, champion de France du 200m 4 nages, a aussi adressé une lettre ouverte intitulée « une nation sans couleur » mais à Nadine Morano, qui fin septembre dans On n’est pas couché sur France 2 sur le plateau du talk-show, animé par Laurent Ruquier, l’ex-candidate à la primaire des Républicains avait déclaré que la France est un pays de race blanche. Voici un extrait de cette lettre.

« Croyez-vous que Teddy Riner s’est demandé s’il n’était pas trop noir pour être français, lorsqu’il a conquis chacun de ses huit titres nationaux ? »

 

A propos de l'auteur :

Je suis un journaliste passionné de sport (Football, NBA, Tennis). A travers ma plume, je traite l’actualité dans ce domaine que j'apprécie tant.

a écrit 284 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI