« Dakar, ta nostalgie », un documentaire de Florence Arrigoni Neri

« Dakar, ta nostalgie » est le premier long métrage (1h10) de Florence Arrigoni Neri sur les conditions difficiles de vie en Afrique en hommage aux morts et à tous ceux qui se battent pour vivre. Présenté à l’Institut de Dakar dans le cadre du mois du documentaire en novembre, le film sortira le 6 janvier à Paris (Espace St Michel).

Auteure et productrice

Gérante de la société Neri Production depuis 1998, Florence Arrigoni Neri a produit une quarantaine de films diffusés sur les télévisions françaises et à l’étranger avec pour ligne éditoriale : la valorisation des autres, des quêtes identitaires et des différences. Beaucoup de ses productions ont été primées dans des festivals comme par exemple « Sénégal Salsa » qui a reçu plusieurs récompenses: Fipa d’Argent & Prix Michel Mitrani -dotation Canal, (Biarritz 2001), Prix de la Guilde des Cinéastes et Producteurs Africains (Ouagadougou 2001) et Prix du meilleur son Festel (Yaoundé 2001).

Florence Arrigoni écrit et travaille sur de nombreux scénarii. Elle a notamment écrit et co-réalisé le magazine audiovisuel « Tous Azimuts » qui incite à une meilleure connaissance de l’Autre par le respect de la différence. La cinéaste détient également une société de production à Dakar qu’elle a créé avec des associés sénégalais pour mettre en place des partenariats franco-sénégalais sur des films documentaires.

12108720_615934408544708_4144031607190447446_n

« Dakar, ta nostalgie », un documentaire poignant

« J’y évoque mes liens avec la capitale du Sénégal où j’ai vécu, travaillé entre 1995 et 2009, mes souvenirs nostalgiques en y retournant aujourd’hui et en constatant le nombre d’amis jeunes, qui sont partis au fil de toutes ces années. Tous emportés du jour au lendemain, sans que l’on sache de quoi ils souffraient… Ce film est un hommage aux disparus et aux vivants, à tous ceux qui se battent pour vivre, voire survivre » raconte la productrice Florence Arrigoni.

Au Sénégal comme dans d’autres pays en Afrique, les premières causes de décès sont le paludisme, les maladies cardio-vasculaires et le diabète. Consulter un médecin ou se faire soigner coûte trop cher pour des personnes dont le salaire moyen est d’environ 65 euros. La mort – épée de Damoclès –  est une réalité au quotidien.

Avec « Dakar, ta nostalgie », Florence Arrigori veut « prendre le spectateur par le bout du cœur pour accomplir ensemble ce voyage vers l’autre. C’est mon regard sur Dakar, mon lien avec mes amis, que je souhaite partager afin que chacun soit touché par toutes ces personnes dont je dévoile, durant le film, une part du quotidien, sans sensationnalisme. Ce film est un hommage aux disparus : je transmets mon émotion, mais aussi mon indignation, de constater que selon l’endroit où l’on naît sur terre, certains n’ont pas accès aux soins les plus élémentaires. »

A propos de l'auteur :

Passionée par l'écriture, la beauté et la mode, toujours dans l'idée de promouvoir l'excellence noire, j'ai décidé de créer une page Facebook (Jalia), dédiée à la femme.

a écrit 118 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI