Carmelo Anthony a participé à la marche de Baltimore

Après le décès d’un jeune Afro-Américain durant sa détention dans un poste de police à Baltimore, le basketteur américain Carmelo Anthony qui a grandi dans cette ville a manifesté jeudi avec les habitants pour apaiser les tensions contre les forces de l’ordre.

Un soutien de taille pour les habitants de Baltimore. L’une des stars de la NBA Carmelo Anthony, qui joue actuellement au New York Knicks privé de play-offs cette saison, s’est joint jeudi aux habitants de la ville où il a grandi pour calmer la tension avec les policiers après la mort de Freddie Gray. Un jeune homme noir âgé de 25 ans qui a été tué le 19 avril dernier à la suite d’une arrestation policière musclée.

Carmelo Anthony a protesté en portant un pull gris de Cassius Clay qui est Mohamed Ali ce qui n’est pas anodin vu ce qu’a réalisé l’ancien boxeur pour la communauté noir en dehors des rings. L’ailier All-Star de la conférence Est qui est né à Brooklyn mais qui a grandi à Baltimore a expliqué sa pensée à la suite des émeutes et des incendies qui se déroulent dans sa ville après le décès de Freddie Gray. Le joueur de 30 ans souhaite que justice soit faite mais que les habitants de Baltimore cessent de défier les policiers car ce duel dégrade la ville. Il prône à un dialogue avec eux pour éviter de nouveaux dérapages qui pourraient les handicaper dans le futur.

Melo le sage

« Nous voulons toujours qu’il y ait justice. Et notre ville obtiendra les réponses qu’elle cherche. J’adresse ma plus profonde sympathie à la famille Gray. Voir ma ville en état d’urgence est choquant, nous devons la protéger, pas la détruire. Qu’est ce qui arrivera lorsque l’attention des médias ne sera plus sur nous ? Nous redeviendrons cette bonne vieille Baltimore. Pensez aux jeunes et à la manière dont tout ça va les affecter. Reconstruisons notre ville, cessons de la détruire. Regardons les vrais problèmes en face : depuis quand une école n’a-t-elle pas été bâtie à Baltimore ? »

Puis Melo, un surnom de Carmelo Anthony, ajoute : « Je sais que les gens en ont assez et je suis d’accord pour dire qu’il est important de se battre pour ce que l’on croit. La colère, le ressentiment, le dégoût que ressent notre communauté ne disparaîtra pas comme ça. Continuez de vous battre, mais rappelez vous que s’il est facile de détruire quelque chose, cela peut prendre une éternité pour la reconstruire. » Nous verrons dans les semaines à venir si son action, son message a été compris et accepté par ses compatriotes.

A propos de l'auteur :

Je suis un journaliste passionné de sport (Football, NBA, Tennis). A travers ma plume, je traite l’actualité dans ce domaine que j'apprécie tant.

a écrit 284 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI