NOFI VIDÉOS

Eva Hakapoka, la voix soul made in Cameroun

Eva Hakapoka ou le nom d’un diamant brut d’Afrique centrale contaminé par le virus de la chanson. Pour NOFI, elle a accepté de se prêter au jeu du questions/réponses. Début, inspirations, projets, Eva se confie dans une interview vérité sans tabou.

En fin 2010, Eva s’envole pour l’Hexagone des rêves plein la tête de musique – bien sûr – et pour ses études. En effet Madame est titulaire d’un master en communication. C’est ainsi que par chance, ou par providence, elle rencontrera ses « marraines les bonnes fées » Kreema (compositeur au studio Surmezur) et Nicolas Saquet (réalisateur de Wemadeit). Voilà comment a démarré l’aventure Rainbow, un projet d’album d’une dizaine de titres…

En quelques mots qui est Eva Hakapoka ?
Eva ! Une jeune Camerounaise chanteuse, auteur-compositeur-interprète de New Soul (un mélange de variété et de soul classique) – et célibataire (rires).

Raconte nous cette passion de la musique. Tu chantes depuis combien de temps ? Comment t’es venue cette passion ?
C’est un peu cliché (rires), mais j’ai commencé avec ma maman à Yaoundé. À l’âge de 9 ans je l’ai accompagnée à la chorale. J’ai eu des phases où j’ai été investie dans le chant, d’autres un peu moins. Je m’y suis remise au collège vers 15/16 ans, puis je me suis encore arrêtée et je m’y suis remise. J’ai commencé à rapper après le baccalauréat aussi et avec le peu de bases de chant lyrique que j’avais je me suis mise à la New Soul.

IMG_9271

Qui t’inspire musicalement ?
Je n’ai pas d’artistes fétiches, mais j’aime les vraies voix ! J’aime Whitney Houston, Whitney Houston et encore Whitney Houston (rires) ! J’aime beaucoup des artistes comme Laureen Hill ou Missy Eliott. En réalité, en plus de la voix, j’aime les fortes personnalités.

Tu es une talentueuse chanteuse, mais dans ton domaine tu n’es pas la seule. À quoi doit-on s’attendre en plus lors d’un de tes concerts ? Qu’est ce qui change la donne si on décide de payer une place pour te voir toi et pas un/une autre ?
Je ne forcerai pas – ou plutôt je ne peux pas forcer – les gens à m’écouter (rires). Je pense qu’il faut déjà avoir écouter une fois pour « kiffer » puis la voix fera le reste si je puis dire ainsi. C’est pour ça qu’il est important d’avoir de la visibilité. Je fais pas mal de représentations, je suis souvent dans le métro parisien – à Gare du Nord sur la ligne 4 direction Clignancourt, rires – et j’essaie régulièrement de poster des vidéos sur ma chaîne Youtube.

L’équipe NOFI t’a découverte lors de l’Afro Wedding Party 2014. Fais-tu souvent ce genre d’événement pour te faire connaître ?
C’était la première fois que je participais à un événement de cette ampleur sur Paris. Ce fût un réel plaisir ! Après ça plein d’autres choses ont suivis donc je suis assez contente. J’espère que c’est un pan de ma carrière qui se profile.

received_367388656755177

Quels sont tes sujets de prédilection pour tes chansons ?
Mon thème de prédilection c’est l’espoir. J’aime écrire sur le vécu, sur l’humain et particulièrement l’espoir car je trouve qu’on en a trop peu par les temps qui courent. On ne croit plus en beaucoup de choses donc si au moins on pouvait se trouver des passions, des domaines auxquels on pourrait s’attacher et s’y épanouir. Ça permet aussi de remettre en avant le goût de l’effort.

Comme tu sais NOFI est le premier média social dédié à la communauté afro-caribéenne. Pour toi que signifie « être noire et fière » ?
Noir c’est noir comme dit la chanson (rires), c’est une telle fierté et je dirais même au delà de ça le noir est une histoire, le noir est mon origine, le noir est la source de mes racines. BLACK IS SO BEAUTIFUL !

Si tu avais l’occasion de collaborer avec ZE artiste, qui choisirais tu ?
Ils sont tous morts (rires) ! Mais si NOFI avait une baguette magique pour en ressusciter quelques uns j’aimerais bien faire une superbe compilation avec Whitney Houston, ZE voice. Après une artiste dont j’ai parlé auparavant, Laureen Hill, que je regarderais chanter plus que je en chanterais avec elle. Son talent est limite frustrant (rires), enfin c’est comme ça que je me sens en l’écoutant. Seal aussi JE PRENDS !

Si on devait se revoir dans 10 ans où en seras tu ?
Ce que je me souhaite ? Etre heureuse ! Bien dans mes baskets, bien dans ma tête.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Amour, succès & argent (rires) !

Une sympathique entrevue avec la charmante Eva, notre « rainbow » dont la puissance vocale et le talent seront, nous l’espérons pour elle, reconnus. On vous laisse avec Roots, un titre coloré voguant entre soul et rap, bref cliquez et partagez !

Qui suis-je ? En quelques mots ? Ok top chrono ! Chargé de projet Noir&Fier La marque (et des partenariats NOFI), rédactrice mode - mais à coup sûr vous avez dû lire mes articles dans les rubriques Psycho, Société, Santé ou même Culture - blagueuse, (grande) bouffeuse, dormeuse, rêveuse, amoureuse (de la vie, rires), bref moi !