Ces agents ‘infiltrés’ dans l’activisme noir

Patrice Lumumba, Malcolm X, Martin Luther King : trois grandes figures du Panafricanisme de la deuxième moitié du 20ème siècle… qui ont pour chacun dû leur chute après une trahison d’un de leurs frères ‘infiltrés’ ou ‘retournés’ par des services secrets occidentaux.

Lumumba & Mobutu

A la fin des années 1950, Joseph-Désiré Mobutu, jeune journaliste et ancien militaire rencontre Patrice Lumumba et rejoint son parti politique, le MNC. Avant cette rencontre, il a déjà été repéré par les services secrets belges qui l’avaient fait venir chez eux lors de l’exposition universelle de 1958 et qui l’entretenaient financièrement en échange d’un travail d’espionnage des indépendantistes comme Lumumba. Il fréquente aussi des militants anti-communistes qui allaient plus tard rejoindre les rangs de la CIA. Mobutu deviendra un ami très proche de Lumumba fréquentant régulièrement sa maison. Malgré les mises en garde de proches de Lumumba comme Pierre Mulele, le premier Premier Ministre congolais fermera les yeux sur ces rumeurs qui lui coûteront comme on le sait, la vie. Entre temps, Mobutu avait été recruté par Lawrence Devlin, le chef du bureau de la CIA. Avec le concours indirect de cette dernière et sur ordre des services secrets belges, Mobutu organisera un coup d’état faisant arrêter Lumumba fin 1960 puis l’assassinant début 1961.

Lumumba et son ami Joseph-Désiré Mobutu

Lumumba et son ami Joseph-Désiré Mobutu

Malcolm X et John Ali

Malcolm X

Malcolm X

En 1958, John Ali vivait avec Malcolm X, qui l’avait introduit dans la Nation of Islam. John Ali était en fait un agent infiltré du FBI qui la même année était devenu chef du siège de la NOI à Chicago. En 1965, l’amitié entre les deux hommes s’était muée en tension et en rivalité. Malcolm X avait entre temps confié à un journaliste que John Ali  avait exacerbé les tensions entre lui et le patron de la NOI Elijah Muhammad et qu’il considérait Ali comme son plus grand rival au sein de la NOI. John Ali déclarait en 1964, que Malcolm X « méritait de mourir ». John Ali aurait rencontré Talmadge Hayer, un des meurtriers  reconnus de Malcolm X le 18 mai 1965, veille de son assassinat.

John Ali

John Ali

Martin Luther King et Ernest Withers

Ernest Withers

Ernest Withers

Dans un précédent article, nous vous faisions part des méthodes ordurières du FBI et son patron J. Edgar Hoover à l’endroit de Martin Luther King. Il se trouve que l’un des amis les plus proches de Martin Luther King, Ernest Withers, un photographe qui avait couvert les événements majeurs de la lutte des droits civiques était un informateur du FBI. Il avait notamment aidé à faire tomber un groupe militant noir, The Invaders, à la fin des années 1960. Sa participation dans l’assassinat de Martin Luther King reste non-identifiée, mais il a assurément du y jouer un rôle. Après un procès au civil par la famille King, le gouvernement américain fut reconnu coupable de l’assassinat de Martin Luther King en 1999.

Martin Luther King

Martin Luther King

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 566 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI