L’info afro en proverbes afros

Parce qu’à Nofi notre crédo c’est l’excellence noire et qu’être excellent rime souvent avec différent, on a décidé de ne pas faire les choses comme les autres, à commencer par nos infos. Voici donc le premier numéro de ces infos…illustrées par des proverbes afros.

 

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Willy Sagnol a déclaré que les joueurs africains étaient moins intelligents (footballistiquement, a-t-il plus tard précisé) que les joueurs ‘nordiques’.

L'intelligence de Willy Sagnol sur un terrain de foot ; son joueur Cheick Diabaté est circonspect

L’intelligence de Willy Sagnol sur un terrain de foot ; son joueur Cheick Diabaté est circonspect

La chroniqueuse française Hapsatou Sy a d’abord défendu Willy Sagnol en disant que ses propos n’étaient pas racistes…avant de se rétracter et de les qualifier de racistes, expliquant qu’on ne lui avait pas donné l’intégralité de la déclaration de Sagnol à lire. Cette expérience forcera peut-être Hapsatou Sy à toujours regarder les choses de près pour les comprendre et avant de pouvoir s’exprimer dessus.

"Non Hapsatou, c'est toi qui a besoin de lunettes"

« Non Hapsatou, c’est toi qui a besoin de lunettes »

Comme le dit le proverbe :

« Sans d’abord s’approcher d’un coq, on ne voit pas ses oreilles » (Fon, Bénin)

 « C’est quand la guerre est finie que l’on raconte la guerre. » (Fon, Bénin)

Certains membres de la communauté noire ont également traité Hapsatou Sy de ‘négresse de maison’, l’accusant de ne pas avoir osé critiquer Sagnol à cause de sa soumission aux Blancs. Comme dit le proverbe, elle nous aurait fait un :

« Papa ne pète pas, il laisse une odeur agréable » (Fon, Bénin)

Blaise Compaoré a été renvoyé du pouvoir pour ne pas avoir laissé les Burkinabés s’exprimer. Museler les élections, le pouvoir et les médias crée une frustration qui finit toujours par péter à la gueule de ceux qui en sont à l’origine.

Compaoré voulait mettre son nez partout, même sur les vêtements des gens

Compaoré voulait mettre son nez partout, même sur les vêtements des gens

Comme dirait le proverbe :

« Les « le roi parle vrai, le roi parle vrai », cela brise une maison » (Fon, Bénin)

Blaise Compaoré a été remplacé par Michel Kafando, un homme proche des Nations Unies qui a choisi comme premier ministre Isaac Zida, soutenu par les Etats-Unis. Les Burkinabés se sont en effet séparés d’un tyran soumis à l’impérialisme, mais si son départ constituait véritablement une menace pour l’Empire, la France ne lui aurait pas envoyé un message privé lui demandant de quitter le pouvoir après quoi elle l’aiderait à se reconvertir.  Avec Compaoré, un Françafricain est parti, mais pas la Françafrique. Pour se débarrasser d’un mal, il faut l’attaquer à la racine. Comme dit le proverbe :

« Quand un mouton qui a la diarrhée se salit le derrière, ce n’est pas le nettoyer pour le vendre qui le guérira » (Fon, Bénin)

 

A propos de l'auteur :

Sandro CAPO CHICHI

a écrit 552 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI