SOCIÉTÉ

L’Amérique noire condamne unanimement l’acquittement du policier responsable de la mort de Michael Brown

La décision du jury de ne retenir aucune charge contre Darren Wilson, le policier qui avait  tué  le 9 août 2014 Michael Brown, une jeune Afro-Américain non armé de 18 ans a entraîné des réactions violentes par les faits et les mots dans la communauté afro-américaine, de la part de ses membres dans la rue et de ses célébrités dans les réseaux sociaux.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Au terme d’une audience riche en nouveaux éléments, le verdict est tombé hier vers 13h30 Temps Universel à Ferguson, dans l’état américain du Missouri. Le policier Darren Wilson, auteur des coups de feu ayant entraîné la mort du jeune Afro-Américain non armé Michael Brown, n’en a pas été reconnu coupable.

Michael Brown

Michael Brown

Au cours du procès de ce dernier, des éléments inédits ont été présentés : des photos montrant des lésions du policier qui lui auraient été portées par Brown peu avant sa mort ; le témoignage de Wilson selon qui, après avoir menacé de tirer sur Brown, l’aurait entendu lui dire : »t’as pas assez de couilles pour me tirer dessus »; la situation de danger ressentie par Wilson qui en attrapant Brown (1,96 et 140 kilos) qu’il décrit comme étant très hostile et agressif, aurait eu l’impression d’être « un enfant de cinq ans en train de soulever (le catcheur) Hulk Hogan ».

Darren Wilson montrant ses blessures après son altercation avec Michael Brown

photographie de blessures de Darren Wilson après son altercation avec Michael Brown

Le procureur Robert McCulloch a quant à lui révélé que Wilson aurait tiré à douze reprises sur Brown, avec six balles atteignant leur cible alors que le jeune adulte se serait dirigé. En annonçant que le jury de sept hommes et cinq femmes responsables de cette affaire avait conclu qu’aucune cause probable ne pouvait être retenue pour inculper Wilson de la mort de Brown, McCulloch entraîna une vague de protestations au sein de la communauté afro-américaine. Chez la famille du défunt en premier lieu, avec sa mère s’effondrant en sanglots et son beau-père déclarant sous le coup de la colère « brûlez ce connard ».

La mère et le beau-père de Michael Brown, hier lors d'une manifestation à Ferguson après le verdict du jury

La mère et le beau-père de Michael Brown, hier lors d’une manifestation à Ferguson après le verdict du jury

Plus tard, la famille publia un communiqué plus calme appelant la population au calme:

« Nous sommes profondément tristes que le tueur de notre enfant ne paie pas les conséquences de ses actions.
Bien que nous comprenons que beaucoup d’autres partagent notre douleur, nous vous demandons de canaliser votre frustration d’une manière qui aura des conséquences positives ».
Nous devons travailler ensemble pour faire changer le système qui a permis que cela arrive. Rejoignez-nous dans notre campagne pour faire en sorte que chaque policier travaillant dans ce pays porte une caméra sur lui.
Nous vous demandons respectueusement de faire en sorte que vos protestations restent paisibles. Répondre à la violence par la violence n’est pas la réaction appropriée. Ne faisons pas que du bruit, créons un changement. »

Le Président Obama a également appelé au calme. Des manifestations non- violentes ont eu lieu dans de nombreuses villes américaines. A Ferguson toutefois, elles ont dégénéré en émeutes.

Une partie de la communauté noire semble en effet s’être sentie flouée par la décision du jury qui plus est composé de neuf Blancs et de trois Noirs dans une ville, pourtant à majorité noire.

Manifestants brûlant le drapeau américain après le verdict de l'affaire Brown

Manifestants brûlant le drapeau américain après le verdict de l’affaire Brown

Chez les célébrités, le ton semble être le même. Serena williams a déclaré : « Ouaouh, quelle honte. Que faudra-t-il encore pour que ça change? »

237B91E600000578-2848366-Shocked_Tennis_star_Serena_Williams_tweeted_Wow_Just_wow_Shamefu-1_1416898064312

Pour le comédien Chris Rock: « il ne faut pas 100 jours pour décider qu’un meurtre est un crime, il faut 100 jours pour trouver une raison pour expliquer aux gens que ce n’en est pas un ».

rock

Au delà des conclusions de cette enquête locale, une enquête fédérale se poursuit sur cette affaire. Après la mort de Trayvon Martin 17 ans en 2012, un autre Afro-Américain, Tamir Rice, 12 ans a été tué hier dans des circonstances similaires après avoir brandi un faux pistolet.

La photo postée par le basketteur Lebron James sur les réseaux sociaux après l'incident

La photo postée par le basketteur Lebron James sur les réseaux sociaux après l’incident