SOCIÉTÉ

Christiane Taubira critique la justice américaine dans l’affaire de Ferguson en citant…Bob Marley

La ministre de la justice française Christiane Taubira s’est exprimée sur Twitter et sur la radio France Info au sujet de la décision de la justice américaine de ne pas inculper le policier Darren Wilson dont les coups de feu avaient, en août dernier, tué le jeune Afro-Américain Michael Brown.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Sur le réseau social, elle a ainsi déclaré, citant Bob Marley :

 » Quel âge avait #Mickael (sic) Brown ?18. #TrayvonMartin? 17. #TamirRice? 12. Quel âge aura le prochain? 12 mois? ‘Tuez les avant qu’ils ne grandissent’ Bob Marley »

cht

Sur France Info, elle a déploré le fait que cela n’arrive qu’aux mêmes « des gamins afro-américains », ajoutant :

« Je ne porterai pas de jugement de valeur sur les institutions des Etats-Unis, mais lorsque le sentiment de frustration est aussi profond, aussi durable, aussi massif, il y a à s’interroger sur la confiance dans les institutions et sur la capacité des institutions à assurer cette paix sociale et cette paix publique »

Les réactions de la part d’hommes politiques français tels que le maire de Nice Christian Estrosi ne se sont pas faites attendre. Ce dernier, invité par iTélé, a parlé de ‘dérapage énorme’, légitimant, si celles-ci devaient arriver une demande de sanctions du Président Obama à l’endroit  de Christiane Taubira par le biais du Président François Hollande. Il a aussi déclaré que la Garde des Sceaux « devrait lutter contre le djihad qui est à (leurs) portes ».

"Toc,toc, toc, c'est le djihad à votre porte"

« Toc, toc, toc, c’est le djihad à votre porte »

De notre côté, contrairement à M. Estrosi, nous ne sommes pas encore convaincus de l’imminence de notre exécution à l’aide d’un couteau à viande par un islamiste et nous saluons la réaction de Madame Taubira, qui sur la base des informations disponibles, relève objectivement du bon sens.

Reste à savoir si la ministre française aurait manifesté autant de ‘courage’ si les événements avaient eu lieu en France pendant son mandat ministériel. Ses dernières sorties, sur l’affaire Dieudonné notamment, laissent malheureusement à penser que non.