[JUSTICE] AFFAIRE ZEMMOUR CONTRE YOUSSOUPHA: LE POLEMISTE VAINCU

yousoufa

La justice française a rendu son verdict ce jeudi 30 octobre. Dans l’affaire Zemmour contre Youssoupha, le premier ressort perdant de la bataille. La Cour d’Appel de Paris a jugé le rappeur non-coupable

Le polémiste Eric Zemmour avait porté plainte contre le rappeur Youssoupha pour « injure et diffamation ». En 2009, dans l’une de ses chansons, A force de le dire, le « lyriciste bantoue » avait lancé une pique à monsieur Zemmour : « Je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Eric Zemmour ». Le titre figurait sur son deuxième album  Sur les chemin du retour.

L’audience s’est finalement tenue, cinq ans plus tard et la chambre de la Cour d’Appel, spécialisée dans les affaires de presse, a reconnu qu’il n’y avait ni diffamation, ni injure.  Aux yeux de la loi, la liberté d’expression n’a pas été transgressée par l’artiste. Par ailleurs, le RAP, comme style musical, permet de jouer avec les limites et les conventions. Enfin, Eric Zemmour, connu pour tenir un discours hostiles envers les citoyens issus de la banlieue et de l’immigration, n’était clairement pas en position de demander son reste.

zemmour

C’est donc vaincu et bredouille qu’il ressort de cette histoire. Quant à Youssoupha, qui exposait poétiquement dans cette chanson, la difficile condition des rejetés de la société, il peut se targuer d’avoir gardé la tête haute.

 

A propos de l'auteur :

SK

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

a écrit 484 articles sur NOFI.FR.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

Inscrivez-vous à la newsletter NOFI

* Champs requis
Vous êtes

Faire un don pour NOFIPEDIA

Faites un don

Pub full screen

Recherche NOFI